Pourquoi tout cela?

NE LAISSONS PAS TOMBER DANY VILLANUEVA !



Fredy est mort alors qu’il voulait défendre son frère Dany. Jusque là.. rien de nouveau.

Cependant, on veut nous faire croire qu’il est mort à cause qu’il aurait enfreint une des règles fondamentales de notre société, soit celle de ne pas toucher à un agent de la «paix».

Voilà deux ans que dure le cirque de recherche de justice et les principaux artisans du combat se fatiguent, se désillusionnent, se font absents du terrain de bataille. Certes, certains irréductibles «gaulois» sont toujours présents lors des audiences publiques. Soit ils ont une maladie mentale ou soit ils ont une loyauté qui mériterait d’être étudié de plus près. Il y a toujours la possibilité qu’ils tirent un intérêt quelconque de se garder au courant de l’évolution de cette tentative de recherche de transparence en ce qui attrait aux causes du décès de Fredy Villanueva.

La réalité est qu’on vit dans une société qui n’aime pas ceux qui jouent aux braves en pensant à contre-courant… Ils sont difficiles à contrôler et avec un minimum de leadership, ils pourraient entraîner la troupe de mouton avec eux dans une forme d’éveil mental qui nuiraient à l’ordre établie. Voilà pourquoi on crée des systèmes de protection de ceux qui tentent de faire respecter le statut quo.

Flashback 2008: Lorsque les jeunes étaient dans le parc, ils ne représentaient pas une menace pour les petits enfants qu’on entendaient crier après la fusillade, dans la vidéo de cet article: www.cyberpresse.ca/dossiers/villanueva-lenquete/201003/29/01-4265371-dany-villanueva-temoigne-a-lenquete-du-coroner.php

En fait, la clique des amis des frères Villanueva fraternisaient tranquillement jusqu’à ce qu’arrive ce qui est arrivé.

La tournure des événements nous enseignent ceci. Lorsqu’un de tes proches se fait malmener, tu dois faire comme si tu n’avais rien vu. Tu dois te nier. Tu ne dois pas interférer. Tu dois faire le caméléon. Non! Fait plutôt le mort!! Tu ne dois pas être brave. Rappelle toi que tu es un mouton. Tu es quelqu’un que lorsque tu te fais choisir dans le «starting five» dans le cours de gym de ton école primaire. Laisse le système être brave à ta place. Oui, parce que le système, lui il tend vers la perfection. Il pense à toi. Il tient compte de tes besoins même avant que tu viennes au monde. Ce système prendra sûrement soin de toi lorsque tu perdras ton job, lorsque tu seras vieux où lorsque tu seras en attente d’un organe… bullshit!!

Le système n’est pas Dieu. Le problème avec l’affaire Villanueva, c’est que la caméra en haut de la maison de la culture a été touché… Big Brother était en pause… shit happens!!

Lire: www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/200905/26/01-859794-quatre-cameras-de-surveillance-toutes-inutiles.php

Alors maintenant, on est pris avec les témoignages troués d’un policier amnésique. «Je n’ai pas le souvenir… à ma connaissance, je ne peux dire que…»

Qu’est-ce qu’on déclarait au début? Ah Oui! la personne qui a eu le courage de dénoncer le type d’intervention impromptue du 9 août s’est fait descendre…

Imaginez ça! Un policier veut vous arrêter, il tente de vous maîtriser, ça ne fonctionne pas trop bien… Des témoins de la scène interviennent en paroles et en gestes de désapprobation et l’un d’eux se ramasse à la morgue… La menace devient celui qui s’est interposé… Too bad! Changement de cap! Beau sens de la répartie! La menace n’est plus celui qui était visé au début… Non, lui, devient un accessoire pour justifier ce qui est arrivé. Le chasseur utilise la peau du mouton pour se faire un manteau d’hiver.

On pivote la caméra ailleurs… Maintenant, tout ces gens qui se mobilisent, s’organisent et s’instruisent pour demander justice dans le dossier de l’affaire Villanueva deviennent aujourd’hui les individus qui s’interposent:
- à la déportation de Dany Villanueva
- à la réinsertion du policier Lapointe dans ces fonctions
- au refus du Ministre de la sécurité publique d’avouer que la politique ministérielle est une passoire sans filtre
- à l’appauvrissement et à l’atomisation médiatique et sociale de la Famille Villanueva
- à l’approche complémentariste du communautaire, prise la tête dans le sable et dépendante de la caresse dans le sens du poil, provenant de l’État Providence.

Donc, personnes résistantes deviennent des menaces… deviennent les gens qu’il faut faire taire… Heureusement que plusieurs organismes de défense de droits et plusieurs acteurs influents se joignent à la guerre… Cependant c’est pas assez. Si ces jeunes continuent à s’interposer… ils finiront peut-être comme celui qui s’est interposé dès le début. Ça ça fait peur… «Qu’est-ce que je risque en disant tout haut que je ne suis pas d’accord avec ce qui est arrivé le 9 août 2008… Qu’arrive t-il si on m’associe à ceux qui crient à l’injustice.. Non, ça ne me concerne pas… Je suis différent…Oui»

Ils se font intimider en cour par les gardes de sécurité. Oui, mes amis. On vous fouille lorsque vous rentrez afin d’être sûrs que vous ne tirerez pas…. de dés de vos poches afin de nuire au déroulement de l’enquête.

La réalité est que beaucoup de gens bénéficient aujourd’hui du sacrifice de Fredy. Sa mort a mis le doigt sur un méchant bobo… Observons juste la récupération politique qui a eu lieu avec l’affaire Villanueva. «On va faire une enquête publique pour calmer la population, pour montrer qu’on a bien fait de pas porter d’accusations criminelles contre… le chasseur.» «On va mettre plus de policiers dans ce quartier dangereux… On va donner plus de marge de manoeuvre à cet organisme qui opte pour une coopération consensuelle au lieu de conflictuelle.. Ils dépendent de nous… l’autre nous.»

Souvenons-nous que tout a commencé avec une émeute. Oui, une émeute à Montréal-Nord. Fredy voulait juste qu’on lâche son frère et il est mort. Deux ans plus tard, nous voulons juste que le policer Lapointe fasse du temps en prison, que le maire Tremblay indemnise la famille Villanueva, s’excuse pour le travail du policier Lapointe et pour le mutisme de la policière Pilotte, que le Ministre Dupuis améliore ou change la politique ministérielle, que le système déontologique policier soit réformé. C’est tout ce que nous voulons. C’est pas trop demandé.. non?

Cependant, le traitement des événements du 9 août 2008 semblent être la preuve qu’au lieu d’être une communauté solidaire, on devrait continuer à rester solitaire. Chacun pour soi. Si t’entends tirer, Sauve qui peut. Si ton frère est dans la marde, sauve qui peut, si ton voisin viole sa fille, fait comme si t’as rien vu… si une dame qui a l’âge de ta grand-mère est debout dans le métro, continue à regarder tes souliers. Fais comme toutes ces autres personnes qui ont oublié qu’on était des êtres sociaux, et non un troupeau. On est né pour prendre la défense de l’autre. S’interposer, s’il le faut. Se mêler de ce qui nous concerne pas s’il le faut. Proposer le dialogue, s’il le faut. Se lever de son steak, s’il le faut. Remettre en question nos institutions, s’il le faut. Quand une cour municipale, une bibliothèque, un musée, une église, une école ne remplie pas son rôle, on devrait avoir le droit de les remettre en question…

Fredy a respecté une des règles essentielles de l’humanité, soit celle de défendre son prochain… comme lui-même.

On se promène avec un chandail du Che, de 2pac, de Martin Luther King, d’Obama sur une bedaine pleine de paresse sociale. Pourquoi? Parce qu’on a peur du prix à payer pour que notre frère soit relâchée, soit libre, soit traité comme un être humain et non comme un des moutons du troupeau. Après on dit: «Il avait juste à faire comme tout les autres. Se fermer la yeule!!». Ah oui? Tu serais où toi, si Martin Luther King s’était fermé la yeule? Si Montcalm s’était fermé la yeule? si Louverture s’était fermé la yeule? C’est pas parce que tes parents se sont fermés la yeule que t’es obligé d’être pareils…

Le Québec d’aujourd’hui a besoin de ta voix, peu importe ton accent, qui lui, n’est pas un acci…dent.
Dommage que la théorie du Sauve-qui-peut soit si à la mode… en Occi…dent.

Soyons solidaire avec la famille Villanueva

Pourquoi tout cela?

NE LAISSONS PAS TOMBER DANY VILLANUEVA !



Fredy est mort alors qu’il voulait défendre son frère Dany. Jusque là.. rien de nouveau.

Cependant, on veut nous faire croire qu’il est mort à cause qu’il aurait enfreint une des règles fondamentales de notre société, soit celle de ne pas toucher à un agent de la «paix».

Voilà deux ans que dure le cirque de recherche de justice et les principaux artisans du combat se fatiguent, se désillusionnent, se font absents du terrain de bataille. Certes, certains irréductibles «gaulois» sont toujours présents lors des audiences publiques. Soit ils ont une maladie mentale ou soit ils ont une loyauté qui mériterait d’être étudié de plus près. Il y a toujours la possibilité qu’ils tirent un intérêt quelconque de se garder au courant de l’évolution de cette tentative de recherche de transparence en ce qui attrait aux causes du décès de Fredy Villanueva.

La réalité est qu’on vit dans une société qui n’aime pas ceux qui jouent aux braves en pensant à contre-courant… Ils sont difficiles à contrôler et avec un minimum de leadership, ils pourraient entraîner la troupe de mouton avec eux dans une forme d’éveil mental qui nuiraient à l’ordre établie. Voilà pourquoi on crée des systèmes de protection de ceux qui tentent de faire respecter le statut quo.

Flashback 2008: Lorsque les jeunes étaient dans le parc, ils ne représentaient pas une menace pour les petits enfants qu’on entendaient crier après la fusillade, dans la vidéo de cet article: www.cyberpresse.ca/dossiers/villanueva-lenquete/201003/29/01-4265371-dany-villanueva-temoigne-a-lenquete-du-coroner.php

En fait, la clique des amis des frères Villanueva fraternisaient tranquillement jusqu’à ce qu’arrive ce qui est arrivé.

La tournure des événements nous enseignent ceci. Lorsqu’un de tes proches se fait malmener, tu dois faire comme si tu n’avais rien vu. Tu dois te nier. Tu ne dois pas interférer. Tu dois faire le caméléon. Non! Fait plutôt le mort!! Tu ne dois pas être brave. Rappelle toi que tu es un mouton. Tu es quelqu’un que lorsque tu te fais choisir dans le «starting five» dans le cours de gym de ton école primaire. Laisse le système être brave à ta place. Oui, parce que le système, lui il tend vers la perfection. Il pense à toi. Il tient compte de tes besoins même avant que tu viennes au monde. Ce système prendra sûrement soin de toi lorsque tu perdras ton job, lorsque tu seras vieux où lorsque tu seras en attente d’un organe… bullshit!!

Le système n’est pas Dieu. Le problème avec l’affaire Villanueva, c’est que la caméra en haut de la maison de la culture a été touché… Big Brother était en pause… shit happens!!

Lire: www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/200905/26/01-859794-quatre-cameras-de-surveillance-toutes-inutiles.php

Alors maintenant, on est pris avec les témoignages troués d’un policier amnésique. «Je n’ai pas le souvenir… à ma connaissance, je ne peux dire que…»

Qu’est-ce qu’on déclarait au début? Ah Oui! la personne qui a eu le courage de dénoncer le type d’intervention impromptue du 9 août s’est fait descendre…

Imaginez ça! Un policier veut vous arrêter, il tente de vous maîtriser, ça ne fonctionne pas trop bien… Des témoins de la scène interviennent en paroles et en gestes de désapprobation et l’un d’eux se ramasse à la morgue… La menace devient celui qui s’est interposé… Too bad! Changement de cap! Beau sens de la répartie! La menace n’est plus celui qui était visé au début… Non, lui, devient un accessoire pour justifier ce qui est arrivé. Le chasseur utilise la peau du mouton pour se faire un manteau d’hiver.

On pivote la caméra ailleurs… Maintenant, tout ces gens qui se mobilisent, s’organisent et s’instruisent pour demander justice dans le dossier de l’affaire Villanueva deviennent aujourd’hui les individus qui s’interposent:
- à la déportation de Dany Villanueva
- à la réinsertion du policier Lapointe dans ces fonctions
- au refus du Ministre de la sécurité publique d’avouer que la politique ministérielle est une passoire sans filtre
- à l’appauvrissement et à l’atomisation médiatique et sociale de la Famille Villanueva
- à l’approche complémentariste du communautaire, prise la tête dans le sable et dépendante de la caresse dans le sens du poil, provenant de l’État Providence.

Donc, personnes résistantes deviennent des menaces… deviennent les gens qu’il faut faire taire… Heureusement que plusieurs organismes de défense de droits et plusieurs acteurs influents se joignent à la guerre… Cependant c’est pas assez. Si ces jeunes continuent à s’interposer… ils finiront peut-être comme celui qui s’est interposé dès le début. Ça ça fait peur… «Qu’est-ce que je risque en disant tout haut que je ne suis pas d’accord avec ce qui est arrivé le 9 août 2008… Qu’arrive t-il si on m’associe à ceux qui crient à l’injustice.. Non, ça ne me concerne pas… Je suis différent…Oui»

Ils se font intimider en cour par les gardes de sécurité. Oui, mes amis. On vous fouille lorsque vous rentrez afin d’être sûrs que vous ne tirerez pas…. de dés de vos poches afin de nuire au déroulement de l’enquête.

La réalité est que beaucoup de gens bénéficient aujourd’hui du sacrifice de Fredy. Sa mort a mis le doigt sur un méchant bobo… Observons juste la récupération politique qui a eu lieu avec l’affaire Villanueva. «On va faire une enquête publique pour calmer la population, pour montrer qu’on a bien fait de pas porter d’accusations criminelles contre… le chasseur.» «On va mettre plus de policiers dans ce quartier dangereux… On va donner plus de marge de manoeuvre à cet organisme qui opte pour une coopération consensuelle au lieu de conflictuelle.. Ils dépendent de nous… l’autre nous.»

Souvenons-nous que tout a commencé avec une émeute. Oui, une émeute à Montréal-Nord. Fredy voulait juste qu’on lâche son frère et il est mort. Deux ans plus tard, nous voulons juste que le policer Lapointe fasse du temps en prison, que le maire Tremblay indemnise la famille Villanueva, s’excuse pour le travail du policier Lapointe et pour le mutisme de la policière Pilotte, que le Ministre Dupuis améliore ou change la politique ministérielle, que le système déontologique policier soit réformé. C’est tout ce que nous voulons. C’est pas trop demandé.. non?

Cependant, le traitement des événements du 9 août 2008 semblent être la preuve qu’au lieu d’être une communauté solidaire, on devrait continuer à rester solitaire. Chacun pour soi. Si t’entends tirer, Sauve qui peut. Si ton frère est dans la marde, sauve qui peut, si ton voisin viole sa fille, fait comme si t’as rien vu… si une dame qui a l’âge de ta grand-mère est debout dans le métro, continue à regarder tes souliers. Fais comme toutes ces autres personnes qui ont oublié qu’on était des êtres sociaux, et non un troupeau. On est né pour prendre la défense de l’autre. S’interposer, s’il le faut. Se mêler de ce qui nous concerne pas s’il le faut. Proposer le dialogue, s’il le faut. Se lever de son steak, s’il le faut. Remettre en question nos institutions, s’il le faut. Quand une cour municipale, une bibliothèque, un musée, une église, une école ne remplie pas son rôle, on devrait avoir le droit de les remettre en question…

Fredy a respecté une des règles essentielles de l’humanité, soit celle de défendre son prochain… comme lui-même.

On se promène avec un chandail du Che, de 2pac, de Martin Luther King, d’Obama sur une bedaine pleine de paresse sociale. Pourquoi? Parce qu’on a peur du prix à payer pour que notre frère soit relâchée, soit libre, soit traité comme un être humain et non comme un des moutons du troupeau. Après on dit: «Il avait juste à faire comme tout les autres. Se fermer la yeule!!». Ah oui? Tu serais où toi, si Martin Luther King s’était fermé la yeule? Si Montcalm s’était fermé la yeule? si Louverture s’était fermé la yeule? C’est pas parce que tes parents se sont fermés la yeule que t’es obligé d’être pareils…

Le Québec d’aujourd’hui a besoin de ta voix, peu importe ton accent, qui lui, n’est pas un acci…dent.
Dommage que la théorie du Sauve-qui-peut soit si à la mode… en Occi…dent.

Soyons solidaire avec la famille Villanueva

À propos:

Si Fredy Villanueva n'avait pas été lâchement assassiné par un agent du service de la police de la ville de Montréal, nous n'aurions jamais entendu parler de Dany Villanueva, son frère, qui fait présentement face à une mesure d'interdiction de territoire au Canada.

Abonnements: